Les tamias rayés de la région des Monts Sutton

Un suivi à long terme pour mieux comprendre les facteurs influençant le maintien de la diversité phénotypique


Photo credits - Charline Chouchoux
Situé en plein cœur de l’Estrie, le site d’étude des tamias rayés (Tamias striatus) s’anime chaque printemps depuis plus d’une dizaine d’années: une équipe s’y active pour la collecte de données essentielles pour mieux comprendre l’importance des facteurs génétiques et environnementaux dans le maintien de la variabilité phénotypique. Un marquage individuel des tamias grâce à des étiquettes d’oreille permet de les suivre dans le temps, et de récolter des mesures répétées au niveau morphologique, physiologique, et de leurs comportements. Des analyses génétiques permettent aussi d’évaluer leur succès reproducteur et d’établir leur pédigrée et ainsi d’ajouter une composante génétique à la diversité phénotypique observée. Finalement, les tamias étant susceptibles à la fluctuation des ressources dans leur environnement, la variation annuelle dans la disponibilité de la nourriture, influencée par la dynamique des arbres à paissons, est également quantifiée. Tout un effort d’échantillonnage qui est récompensé par la qualité des recherches qui en découle.

Source de financement: CRSNG, FRQNT


Patrick Bergeron, Dany Garant, Fanie Pelletier, Denis Réale

Ajouté par: Audrey Bourret 2017-06-20