Amélie Fontaine

McGill University
Candidat Ph.D.

superviseur(e): Kyle Elliott
Anouk Simard
Craig Willis & Quinn Fletcher, University of Winnipeg
Début: 2017-01-09

Projet

Optimisation de la conservation des chauves-souris du genre Myotis par le suivi des maternités du Québec
Considérant leur grande diversité, leur large distribution ainsi que leur importance écologique et économique, les chiroptères (chauves-souris) demeurent peu étudiés. En plus de la perte et la fragmentation de leur habitat, une menace additionnelle affecte les populations d'Amérique du Nord. Depuis 2006, le syndrome du museau blanc (SMB), une infection d’origine fongique, touchant les individus lors de l'hibernation, a décimé plus de 90% des populations de Myotis dans plusieurs régions du nord-est de l’Amérique du Nord incluant le Québec. La persistance de ces populations est dorénavant compromise. L’objectif de ce projet est de faire avancer les connaissances des composantes biodémographiques et de la conservation des chauves-souris au Québec reliées à la reproduction des femelles, puisque ces dernières subissent davantage de contraintes énergétiques que les mâles dus à la gestation et l’élevage des jeunes. Notre premier objectif sera de comparer les effectifs, la répartition et l’abondance relative de 3 espèces, soit la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus), la chauve-souris nordique (Myotis septentrionalis) (sensibles au SMB) et la grande chauve-souris brune (Eptesicus fuscus) (moins sensible au SMB) dans 3 régions du Québec (SMB présent, en voie d’apparition ou absent). Les données seront recueillies dans les maternités connues de la région de l’est du Québec (présence du SMB), de la Basse-Côte-Nord (SMB en voie d’apparition) et de l’île d’Anticosti (absence du SMB). Les données seront récoltées en grande partie grâce à «chauve-souris aux abris», un projet de science citoyenne développé en 2012 par le Ministère des Forêts de la Faune et des Parcs. En 2014, grâce au centre des sciences de la biodiversité du Québec, ce projet fut bonifié par l'ajout d'un site internet permettant aux citoyens d'enregistrer directement leurs mentions de maternités et leurs décomptes. Grâce à ces données, il sera possible de dresser un portrait de la démographie actuelle au Québec. Notre second objectif sera de déterminer le taux de retour ainsi que le succès reproducteur des femelles chez la petite chauve-souris brune dans ces mêmes trois régions à l'aide de données de capture-marquage-recapture (obtenue grâce à des transpondeurs passifs intégrés; PIT tag), des signes de gestation et de lactation des femelles ainsi que du nombre de juvéniles. Nous évaluerons également l’impact des contraintes énergétiques liées au microhabitat et à la localisation des maternités sur la condition corporelle des femelles. Nous déterminerons un indice de condition corporelle des femelles qui sera mis en lien avec un indice de torpeur relatif, la taille du groupe et le microclimat (température et humidité relative). Le troisième objectif sera de tester et d’améliorer certains modèles de dortoirs à chauves-souris. L’installation de dortoirs est une mesure souvent suggérée pour la conservation des chauves-souris bien que les taux d'occupation soient généralement bas. Ce volet permettrait donc de mettre en application une mesure de conservation concrète et facilement applicable. Un bon dortoir permettrait de conserver une certaine stabilité thermique et donc de favoriser une tolérance aux aléas du climat pour les femelles et leur jeune. Nous testerons cinq types de dortoirs ainsi qu'un nouveau prototype basés sur les besoins et les préférences des espèces les plus affectées par le SMB, soit la petite chauve-souris brune et la chauve-souris nordique. Les dortoirs seront installés dans différentes régions du Québec. Nous évaluerons leur efficacité principalement par rapport à leur capacité thermique. Notre dernier objectif est de déterminer si la science citoyenne peut fournir des données utiles et rigoureuses pour la conservation des chauves-souris. Cet objectif impliquera la gestion, le développement et l'expansion du site internet de chauve-souris aux abris mentionné à l'objectif un. La première étape pour pouvoir utiliser les données dans le processus de gestion et de conservation des populations est la validation de ces données. Grâce à ce processus, nous identifierons les erreurs courantes et trouverons des solutions permettant d'améliorer la saisie des données. L'étape suivante sera de développer de nouveaux contenus et de nouvelles activités pour garder les citoyens engagés dans le projet. D'un point de vue scientifique, cet objectif aboutira à un chapitre sur l'utilisation de la science citoyenne pour la surveillance des espèces menacées.