Une plate-forme de science citoyenne pour la numérisation des spécimens de l'herbier Louis-Marie



L’Herbier Louis-Marie de l’Université Laval est le plus grand herbier universitaire canadien. Avec près de 800 000 spécimens entre ses murs, la tâche d’informatisation de cette collection est monumentale. À ce jour, environ 37% des spécimens, surtout des plantes vasculaires, mais aussi des bryophytes et des lichens sont saisis. Le but d’informatiser la collection de l’Herbier Louis-Marie est de faciliter la gestion et les recherches dans la collection, mais surtout de rendre plus accessible aux chercheurs et au grand public les données de biodiversités de cette collection. Grâce à la collaboration du Centre de la science de la biodiversité du Québec, l’Herbier a pu mettre en place un portail collaboratif d’informatisation de la collection. Les participants utilisent les images des cartons d’herbier déposées sur le portail pour en décrypter et transcrire les informations essentielles tel le nom de l’espèce, le lieu et la date de récolte, ou le nom de la personne qui a récolté le spécimen. Ces informations d’étiquette, parfois manuscrites, parfois dactylographiées, mais généralement complexes et très différentes les unes des autres, sont généralement mieux interprétées par des personnes, même si des technologies de reconnaissance numérique existent. Nous espérons que ce nouveau portail augmente la cadence d’informatisation de l’Herbier Louis-Marie. Les données de biodiversité provenant de l’Herbier Louis-Marie sont diffusées sur le site de l’Herbier (herbier.ulaval.ca) et déposées sur plusieurs agrégateurs de données de biodiversité comme Canadensys, GBIF, le consortium des herbiers nord-américains de lichens et de bryophytes et iDigBio. Cliquez ici pour plus d'informations.

Ajouté par: Lancer 2020-01-17