Conflits sur la biodiversité

Comment les éleveurs du sud du Mexique perçoivent-ils la prédation sur leur bétail et l’outil de conservation mis en place pour y remédier ?



Les grands prédateurs sont à l’origine de nombreux conflits entre humains à propos de leur conservation. Parmi les outils créés pour réduire les impacts des prédateurs sur le bétail, on trouve des programmes de compensation destinés à éviter que les éleveurs éliminent les prédateurs en représailles. Les évaluations de ces programmes sont souvent controversées, entre autres parce qu’elles s’intéressent soit aux bénéfices écologiques, soit au rapport coûts-bénéfices, mais très rarement au point de vue des producteurs. Pourtant, la conservation des grands prédateurs passe ultimement par la collaboration des éleveurs. Nous nous intéressons à la perception des éleveurs quant aux effets de la prédation du bétail par les grands prédateurs, dans une région du Mexique qui abrite la plus grande population de jaguar. Nous cherchons de plus à comprendre les facteurs sociaux qui influencent la perception d’un programme de compensation mis en place il y a quelques années, de façon à pouvoir l’améliorer afin qu’il réponde à la fois aux besoins de conservation du jaguar et aux problèmes des éleveurs face à la perte de bétail.