La détermination du sexe chez les moules d’eau douce


Photo credits - Figure de la DUI (Inspirée de Breton et al., 2007)
Contrairement à tous les autres animaux, qui ont un mode de transmission strictement maternel de l'ADN mitochondrial, plusieurs espèces de bivalves ont un mode de transmission fondamentalement différent et connu sous le nom de Doubly Uniparental Inheritance (DUI). Ce système atypique est caractérisé par la présence de deux génomes mitochondriaux distincts: un génome M transmis par les mâles et présent dans les spermatozoïdes, et un génome F transmis par les femelles, présent dans tous les tissus chez les femelles, et dans les tissus somatiques chez les mâles. Chez les moules d’eau douce, il existe des espèces proches parentes gonochoriques (à sexes séparés) qui possèdent le système DUI, et des espèces hermaphrodites qui ont perdu les mitochondries « mâles ». Notre projet consiste à étudier le lien qui existe entre le système DUI et son rôle potentiel dans la détermination du sexe.

Source de financement: CRSNG


Sophie Breton, Charlotte Capt

Ajouté par: Sébastien Renaut