Valeur économique des services écologiques pour les industries québécoises

Études préliminaires en vue de développer les connaissances



En 1992, le Canada a signé la convention sur la diversité biologique qui fut entérinée la même année par le gouvernement du Québec. L’article 7 de la convention exige que les pays signataires identifient et suivent les composantes de la biodiversité qui sont importantes pour la conservation et le développement durable. Or, l’intensification du développement du territoire comme les changements climatiques affectent la biodiversité de diverses façons. Le gouvernement du Québec souhaite être proactif et anticiper les effets des perturbations naturelles et anthropiques sur la biodiversité de manière à pouvoir réagir, en termes de protection d’habitats et/ou de gestion durable des populations. Considérant ces besoins et par l’intermédiaire du MESI, le gouvernement a décidé de faire appel aux CSBQ pour développer la connaissance sur la valeur économique des services écologiques pour les industries québécoises.

Source de financement: Ministère de l'économie de la science et de l'innovation


Jérôme Dupras, Andrew Gonzalez, Monique Poulin

Ajouté par: Guillaume 2018-11-01