Raphaël Royauté

McGill University
Ph.D. candidate

Supervisor: Christopher Buddle
Start: 2009-01-01
End: 2014-03-31

Project

Factors influencing behavioural variation in apple orchard populations of the jumping spider Eris militaris (Araneae: Salticidae)
Les différences comportementales entre individus sont souvent stables au cours du temps (traits de personnalité) et au travers de multiples contextes (syndromes comportementaux). Ces différences individuelles sont communes à de nombreux taxons et ont de profondes implications pour l’écologie et l’évolution : déterminer les mécanismes maintenant ces variations et ainsi un aspect central de l’écologie comportementale. Ces différences individuelles varient également au long de gradients écologiques et peuvent être affectées par les changements anthropiques. Les agroécosystèmes varient considérablement dans leur intensité et fréquence de perturbations humaines. Ils sont ainsi des systèmes adéquats pour l’étude des altérations et des modifications de la réponse comportementale des individus. De nombreux arthropodes, tels les araignées, sont affectés par les pratiques culturales, notamment par l’utilisation d’insecticides. Au cours de cette thèse, j’examine les facteurs déterminant la réponse comportementales des individus dans le contexte des agroécosystèmes en se focalisant sur l’araignée sauteuse Eris militaris (Araneae : Salticidae) en tant qu’organisme modèle. Mon intérêt pour les araignées en tant que système d’étude est motivé par leur importance en tant que prédateur généraliste en agroécosytèmes. De plus, les traits de personnalité et les syndromes comportementaux des araignées sont bien décrits dans la littérature scientifique. J’ai testé la présence de variations de syndromes comportementaux entre populations avec différents niveaux d’exposition aux insecticides, la stabilité de ces corrélations au cours du développement ainsi que les effets d’une exposition sublétale sur la stabilité des traits comportementaux et la robustesse de leurs corrélations. J’ai mis en évidence la présence de syndromes comportementaux différents chez des populations non exposées et exposées aux insecticides en vergers de pommiers. Les individus les plus actifs et voraces ont fait preuve d’une agressivité et témérité réduite chez la population non-exposée tandis que les individus agressifs étaient également voraces dans le verger exposé mais avec une témérité diminuée. Ces deux populations ont également montré des différences marquées dans leur structure démographique puisque seuls des stades juvéniles ont été collectés dans le vergers exposé aux insecticides. Ceci m’a conduit à étendre mon investigation au rôle joué par le développement dans la génération des syndromes comportementaux et de tendances comportementales stables dans le temps. En prenant en compte le développement, j’ai montré que les tendances comportementales étaient faiblement maintenues et seule l’activité a montré des preuves d’héritabilité et de répétabilité. J’ai également découvert la présence de changement ontogénique de syndromes comportementaux, variant selon l’environnement d’élevage et le sexe lors de la transition du stade subadulte à adulte. Les corrélations comportementales ont été majoritairement influencées par les variations intra-individuelles, suggérant une forte plasticité comportementale au cours du développement. Ces résultats confirment le fait que les différences de structure des syndromes comportementaux entre populations en vergers de pommiers sont en parties dues aux transitions ontogéniques et à une abondance réduite des stades adultes dans la population exposée aux insecticides. J’ai ensuite réalisé une expérience d’exposition directe aux insecticides afin de déterminer les effets d’une perturbation subléthale sur la stabilité des traits comportementaux et leurs corrélations. L’exposition à l’organophosphate phosmet a eu un plus grand effet sur la répétabilité de l’activité que sur sa moyenne, indiquant des réponses variables à l’exposition insecticide d’individus à individus. J’ai également observé une altération plus prononcée des corrélations comportementales entre traits relatifs à l’activité et la capture de proies chez les femelles. Ces recherches permettent de combiner les expertises relatives aux domaines de la personnalité animale, de l'agroécologie et de l'écotoxicologie en se focalisant sur des traits comportementaux affectant la performance des araignées dans les agroécosystèmes.

Keywords

Personnalité animale/Animal personality, agricultural systems, Arachnology, Ecologie comportementale/Behavioural ecology

Publications

1- Contaminants as a neglected source of behavioural variation
Montiglio, P.-O., Raphaël Royauté
2014 Animal Behaviour

2- Interpopulation Variations in Behavioral Syndromes of a Jumping Spider from Insecticide-Treated and Insecticide-Free Orchards
Royauté, Raphaël, Christopher M. Buddle, Charles Vincent,
2014 Ethology

3- Colonization dynamics of agroecosystem spider assemblages after snow-melt in Quebec (Canada)
Royauté, Raphaël, Christopher M. Buddle
2012 Journal of Arachnology