Maxime Gauthier

Université du Québec à Montréal
Candidat M.Sc.

superviseur(e): Monique Boily
Joanne Paquin, Université du Québec à Montréal
Début: 2013-09-03
Fin: 2015-09-03

Projet

Rôle de l’acide rétinoïque dans la neurogénèse par le biais de l’action neurorégulatrice de la reeline chez un modèle cellulaire embryonnaire P19 et étude in vivo chez Apis mellifera suite à une expos
Les populations d'abeille domestique (Apis mellifera) connaissent actuellement un déclin important que plusieurs scientifiques ont associé à l’utilisation accrue d’insecticides néonicotinoïdes en agriculture. Malgré les effets évidents des néonicotinoïdes sur les colonies d’abeilles, la toxicodynamique de ces pesticides n'a pas été clairement démontrée. De récentes études mettent en doute la spécificité des néonicotinoïdes pour les insectes. En effet ces pesticides auraient des actions neurotoxiques sur des modèles cellulaires mammifères (Bal et al. 2010; Kimura-kuroda et al. 2010;) et autres vertébrés (Ramazan et al., 2012). Chez le rat par exemple, des effets neurotoxiques sont observés sur le système cholinergique (activité de l’acétylcholinestérase, AChE, et de la captation d’acétylcholine) ainsi qu’au niveau du relâchement de dopamine (Rodrigues et al., 2010; Iris et al., 2010). D'autres études portant sur la neurogénèse des mammifères ont attiré l'attention sur la reeline (D’Archangelo et al., 1995; Quattrocchi et al., 2002), une protéine impliquée dans la régulation du système cholinergique et dont la transcription est orchestrée par l’acide rétinoïque (Chen et al., 2007). Sachant que chez les vertébrés le métabolisme des rétinoïdes peut être altéré par certains pesticides (Boily et al., 2005), il est cohérent de se demander si les néonicotinoïdes, réputés pour leurs effets cholinergiques, peuvent avoir un impact sur le métabolisme des rétinoïdes et conséquemment, sur la reeline et le développement du système nerveux. Dans un premier temps, le projet vise une meilleure compréhension des effets des néonicotinoïdes sur l’abeille ainsi que sur un modèle cellulaire de souche murine, la lignée P19. Le métabolisme des rétinoïdes et leur implication dans la neurogénèse ainsi que la reeline seront étudiés.

Mots-clés

Neurotoxicologie, Métabolisme des rétinoïdes, Reeline, Neurogénèse, Néonicotinoïdes, Lignée cellulaire P19, Abeille domestique, Apis mellifera