La dimension humaine dans les projets scientifiques et de gestion de ressources naturelles

     

     

    Objectifs

    • Offrir un espace de réflexion et d’expérimentation autour du challenge de gérer des projets multi-acteurs
    • Offrir un espace de réflexion et d’expérimentation autour de la question du co-développement entre chercheurs et d’autres acteurs de la conservation et la gestion durable
    • Montrer le rôle que la facilitation et la concertation peuvent jouer dans les projets multi-acteurs et dans le co-développement de projets.
    • Montrer un aspect central de la facilitation : le débriefing
    • Stimuler les chercheurs à aller vers du co-développement et des projets multi-acteurs en offrant un espace pour ouvrir des groupes de réflexion et de projets futurs.

    Description

    Pour que la recherche sur la biodiversité ait un impact sur les décisions prises pour gérer le monde naturel, nous devons nous éloigner des approches dichotomiques traditionnelles qui maintiennent le fossé entre les sciences sociales et biologiques, la recherche fondamentale et appliquée, les universitaires et les praticiens. Pour commencer à dissoudre ces limites, il y a eu une invitation à intégrer les dimensions humaines dans la recherche sur la biodiversité et à construire plus de recherche collaborative.

    Cet atelier interactif vise à faciliter un changement de paradigme en stimulant les participants à aller vers plus de co-développement en recherche et à intégrer la facilitation et la concertation dans la recherche sur la biodiversité pour appuyer ce changement.

    Cet atelier interactif reposera sur l’utilisation d’outils qui permettent la participation active des participants, avec des discussions dirigées, des simulations et des exercices comme les constellations qui seront basés sur des exemples réels au Québec. L’animateur fera ressortir tout au long de la journée l’importance de la dimension humaine en développant la réflexivité des participants après chaque exercice.

    Inscrivez-vous maintenant pour l’atelier!
     
     
    Pour la formation de deux jours, voir plus bas. 

    Programme

    Horaire Objet
    8:30 Accueil des participants
    9:00 Introduction, brise-glace, attentes
    9:30 Clarification des termes « projets-multi-acteurs » et « co-développement » et du contexte actuel dans la recherche, la conservation et le développement durable au sein duquel ces projets émergent
    9:50 Cas d’étude interactif en plénière sur un cas de projet multi-acteur dans le domaine de la conservation/ gestion durable/ recherche : identifier les challenges, les difficultés qui peuvent exister et les prochaines étapes pour répondre à ces challenges
    10:45 Pause-café
    11:05 Constellation sur le paradigme actuel ainsi que possiblement le paradigme futur concernant le co-développement dans la recherche
    12:15 L’appui potentiel de la concertation et de la facilitation dans les projets multi-acteurs et le co-développement: Présentation
    12:40 Déjeuner
    13:45 Energizer
    14:00 Le débriefing. Un aspect central de la facilitation et de la dimension humaine dans les projets. Travail interactif en groupes.
    15:30 Pause-café
    15:45 Forum ouvert pour créer des groupes d’échange entre les participants autour du co-développement et des projets multi-acteurs
    16:55 Feedback sur la journée et évaluation écrite
    17:15 Fin des activités

    Facilitateur/Animateur

    Yorck von Korff

    yorck_profile

    Docteur en science politique, facilitateur certifié en 2005 (Association Internationale des Facilitateurs), médiateur (formation continue de 2 ans, Allemagne, diplômé en 2008). Yorck possède 17 ans d’expérience pratique en concertation territoriale en France et à l’étranger dont multiples projets pour la gestion des ressources naturelles (surtout eau) et biodiversité. Publications scientifiques sur la construction des démarches participatives.
    Allemand d’origine, Yorck parle couramment le Français, l’Anglais et l’Allemand.

    Formation de 2 jours sur la facilitation et la mise en place de processus participatifs

    14 et 15 décembre 2017

    Premier arrivé – premier servi – 16 places disponibles

    Tarifs

    Membre CSBQ : 50$

    Étudiants Non membres : 150$ (places limitées)

    Autre : 250$ (places limitées)

    (Lunch et pauses-café inclus)

    La formation de deux jours est complète! Si vous voulez y participer, veuillez contacter info@qcbs.ca. Vous pouvez toujours vous inscrire à l’atelier du 11 décembre. 

     

    Objectif de la formation

    La gestion de l’environnement naturel fait face à des obstacles qui demandent de mettre en place des approches collaboratives qui permettent l’intégration de l’ensemble des connaissances, valeurs et perspectives des acteurs impliqués. L’importance de ces approches collaboratives est aujourd’hui largement reconnue, que ce soit dans le monde académique pour la mise en place de projets interdisciplinaires ou dans le monde pratique où la mise en place de processus participatifs devient de plus en plus fréquente. Cette formation propose ainsi de former les participants à la mise en place de ces processus et leur permet d’obtenir une compréhension du fonctionnement des groupes et une base de connaissances en facilitation. Cela inclut des savoirs sur la posture du facilitateur, de comprendre comment analyser le contexte dans lequel il faut opérer et d’être en mesure d’utiliser les outils appropriés. La formation offre aussi l’opportunité aux participants d’avancer sur leurs propres projets d’animation de réunion ou d’atelier. Finalement la formation permet d’obtenir un regard riche d’enseignements en favorisant l’échange d’expérience de facilitation entre les participants et le formateur.

    Programme de la formation

    T1: Savoir ce que qu’est et n’est pas la facilitation. Être capable de positionner la facilitation dans un éventail de méthodes participatives (comme la concertation, la médiation, la codécision etc.). Connaître les 4 fonctions du facilitateur.

    T2: Savoir se positionner par rapport aux autres acteurs. Le positionnement d’un facilitateur n’est pas anodin et peut avoir des conséquences fortes sur sa légitimité. Est-il un tiers extérieur au groupe ? Ou est-il un supérieur hiérarchique ou une partie prenante ?

    T3: Comprendre dans quels cas il faut analyser le contexte avant de faciliter une réunion ou un atelier. Comprendre les éléments qu’il faut inclure dans cette analyse.

    T4: Mettre en œuvre le « savoir-être » d’un facilitateur en travaillant avec le groupe. Mieux comprendre sa propre façon de fonctionner en situation de groupe et commencer à intégrer les pistes de progrès.

    T5: Savoir pratiquer une façon essentielle de communiquer- la Communication non violente. Comprendre comment cette forme de communication repose sur la posture de facilitateur.

    T6: Connaître un modèle pratique pour concevoir les ateliers et réunions. Comprendre à quel moment dans un atelier ou dans une réunion on peut utiliser tel ou tel outil.

    T7: Créer sa boîte à outils complète pour les interventions: brise-glaces, gestion des attentes des participants, techniques collectives pour l’analyse de la situation, modélisation participative, conversation focalisée, brainstorming, vision partagée, dialogue appuyé, changements entre petits groupes et plénière, contrôle du consensus obtenu (pour éviter des consensus mous), plans d’action participatifs, rétro-alimentation.

    T8: Intégrer le contenu de la formation dans sa pratique. Réfléchir en fin de session sur un plan de progression en intégrant les apprentissages de la formation.