QCBS Students

Anna Mazaleyrat

Université du Québec en Outaouais
Ph.D. candidate

Supervisor: Angélique Dupuch
Start: 2016-01-11
End: 2018-12-21


Project
Succès d'envahissement des espèces animales introduites et déclin des espèces indigènes dans les habitats perturbés : une question de plasticité comportementale et/ou de compétition
La plasticité phénotypique - c.-à-d. la capacité d’un individu à modifier ses traits d’histoire de vie et comportementaux selon les conditions environnementales - est régulièrement mis en avant pour expliquer le succès d’envahissement des espèces introduites. Une plasticité plus importante des espèces introduites comparé aux indigènes, favoriserait leur établissement et expansion dans de nouveaux habitats. En parallèle, la perturbation des habitats est aussi reconnue pour faciliter le succès d’envahissement des espèces introduites et entrainer la perte des espèces indigènes. Les mécanismes sous-jacents sont cependant peu connus et le rôle de la plasticité dans le succès d’envahissement d’une espèce introduite dans un habitat perturbé a été peu exploré, surtout chez les espèces animales. De plus, le déclin des espèces indigènes et l’expansion des espèces introduites apparaissant souvent conjointement dans les habitats perturbés, il est difficile de déterminer le rôle respectif de la perturbation et de l’espèce introduite dans ce déclin. Il pourrait être causé par une plus faible plasticité phénotypique de l’espèce indigène (relativement à l’espèce introduite), ce qui ne lui permet pas de se maintenir dans l’habitat perturbé et/ou, par la compétition avec l’espèce introduite. Ainsi, l’objectif principal de ce projet est de déterminer si la plasticité comportementale (comportements de déplacement et alimentaire) interagit avec la perturbation des habitats pour faciliter le succès d’envahissement des espèces animales introduites et entrainer le déclin des espèces indigènes, en utilisant les limaces comme modèle biologique. Le présent projet se déroulera en milieu forestier, dans des peuplements matures et perturbés (c.-à-d. coupes forestières, feux et épidémies d’insectes). La dominance d’Arion fuscus (espèce introduite envahissante) dans les communautés de limace y sera évaluée afin de déterminer si les perturbations favorisent le succès d’envahissement de cette espèce au détriment des espèces indigènes. Le comportement de déplacement d’A. fuscus et de P. carolinianus (espèce indigène) sera également étudié pour déterminer si la plasticité de ce comportement peut expliquer le succès d’envahissement d’A. fuscus dans les forêts. Le comportement alimentaire de ces deux espèces sera quant à lui étudié en laboratoire et comparé entre les deux espèces, selon différentes conditions de température (facteur clé affectant le comportement d’alimentation des limaces) et en présence ou non de compétition afin de comprendre le rôle de la plasticité du comportement alimentaire et de la compétition dans le succès d’envahissement d’A. fuscus et le déclin de l’espèce indigène. Ce projet de recherche permettra de comprendre les mécanismes favorisant le succès d’envahissement des espèces introduites et le déclin des espèces indigènes animales dans les habitats perturbés en plus d’acquérir de nombreuses connaissances sur les limaces présentes au Québec et en Ontario, connaissances quasi inexistantes pour le moment.