QCBS Students

Mariana de Oliveira Tiné

Université de Montréal
M.Sc. candidate

Supervisor: Liliana Perez
Start: 2015-01-07


Project
Modélisation spatiale des moteurs de changements dans les milieux humides par automate cellulaire: étude de cas sur les plaines de l’Abitibi au Québec, Canada
Les milieux humides ont un rôle indispensable pour l’avenir des changements climatiques, car ils fonctionnent comme des étangs de rétention de l’eau naturelle, préviennent les inondations, filtrent et purifient l’eau et recueillent et emmagasinent les eaux souterraines. L’écorégion des plaines de l’Abitibi est située dans le centre-ouest de la Province du Québec, qui a une présence de plus de 270 000 ha de milieux humides, qui représente les deux tiers des milieux humides de la région de ce territoire qui est très peu habité et a une utilité essentiellement forestière ou faunique. Dans la région se trouvent plusieurs unités d'aménagement forestier et quelques réserves forestières. Actuellement, les milieux humides font face à plusieurs menaces telles les activités minières, forestières, et agricoles, l’exploitation de la tourbe, le réseau routier, et le développement anthropique. Les changements des milieux humides sont très dynamiques; par conséquent, la compréhension des mécanismes et des moteurs de changement dans les milieux humides des plaines d’Abitibi est essentielle pour le développement et l’implémentation de politiques de conservation et de gestion durable des milieux humides. L’objectif de ce travail est le développement d’une modèle spatiotemporel dynamique, visant à identifier les changements en milieux humides est leurs moteurs. Le modèle sera développé en utilisant une approche par automate cellulaire. Ce projet de recherche vise à mener une analyse spatiale temporale des milieux humides de l’écorégion de Plaines de l’Abitibi du Québec pour identifier les changements spatiotemporels et prévoir des scénarios futurs visant à la préservation de l’environnement.