Groupe de travail 8

Liens éco-évolutifs inter et intra-espèces: une approche basée sur la phylogénétique des communautés.

L’objectif de ce groupe de travail est d’examiner les circonstances dans lesquelles il est important de quantifier et de rendre compte de la variabilité intraspécifique de trait; en traits basés sur l’écologie en s’interrogeant sur l’importance de la variabilité intraspécifique de traits en trois questions cruciales pour l’écologie des communautés : 1. Est-ce que ITV améliore la compréhension de la distribution spatiale des traits des espèces dans les paysages ? 2. Est-ce que ITV améliore la prévisibilité des réponses communautaires à la perturbation des écosystèmes ? 3. Est-ce que ITV améliore notre capacité à lier les patrons de biodiversité avec la fonction de l’écosystème ?

Membres

Alison Derry (Université du Québec à Montréal (UQAM)), Mark Vellend (Université de Sherbrooke), Pedro Peres-Neto (Université du Québec à Montréal (UQAM)), Beatrix Beisner (Université du Québec à Montréal (UQAM)), Steven Walker (Département de Sciences Biologiques, Université de Montréal), Cyrille Violle (Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier, France), Hedvig Nenzén (Université du Québec à Montréal), Steven Kembel (Département de biologie, UQAM), Steven Declerck (Netherlands Institute for Ecology, Wageningen, Netherlands), Luc De Meester (KU Leuven, Belgium), Loïc Chalmandrier (Laboratoire d'écologie Alpine, Grenoble, France), Marc Cadotte (University of Toronto Scarborough), Cécile Albert (McGill University),