Groupe de travail 6

Les déterminants et la gestion de la biodiversité urbaine

Le groupe de travail sur la biodiversité urbaine québécoise a été constitué en vue de poser les balises d’un vaste chantier de recherche visant à combler les lacunes dans la connaissance des déterminants de la biodiversité urbaine au Québec et en général de même qu’à fonder la gestion de cette biodiversité urbaine sur des bases scientifiques. En cela, ce groupe de recherche s’inscrit dans les questionnements de recherche les plus actuels Objectifs du groupe:
  • Fournir un état des lieux de la recherche sur la biodiversité urbaine au Québec, au Canada et à l’international.
  • Susciter des réflexions et des recherches concertées sur la biodiversité avec des apports de chercheurs des sciences naturelles et appliquées, des sciences sociales et des disciplines de l’aménagement.
  • Ouvrir de nouvelles avenues de recherche, de nouvelles collaborations et des projets à toutes échelles dans un domaine de recherche multidisciplinaire émergent.
  • Amorcer le développement d’outils de gestion de la biodiversité en milieu urbain en collaboration avec les intervenants concernés.
  • Positionner avantageusement le Québec dans ce domaine de recherche sur le plan international.
  • Prendre contact avec les chercheurs et groupes de recherche d’importance notamment par le biais de conférences/ateliers devant le groupe de travail et les étudiants qui y seront rattachés.
  • Canaliser les demandes sociales et institutionnelles vers un regroupement pour une meilleure réponse et plus d’impacts scientifique et médiatique.
  • Former une relève scientifique dans cette matière.
  • Questions de recherche:

  • Quels sont les déterminants environnementaux, biologiques, culturels et sociaux de la biodiversité urbaine?
  • Étant donné ces déterminants, comment gérer la biodiversité urbaine dans le meilleur intérêt des populations résidentes?
  • Membres

    Danielle Dagenais (Université de Montréal), Bernard Angers (Université de Montréal), Beatrix Beisner (Université du Québec à Montréal (UQAM)), Jacques Brisson (Université de Montréal), Jacques Brodeur (Université de Montréal), Luc Brouillet (Université de Montréal), Sylvie de Blois (McGill University), Ira Tanya Handa (Université du Québec à Montréal (UQAM)), Jochen Jaeger (Concordia University), Simon Joly (Université de Montréal), Lael Parrott (Université de Montréal), Stéphanie Pellerin (Université de Montréal), Fanie Pelletier (Université de Sherbrooke), Bernadette Pinel-Alloul (Université de Montréal), Sandra Breux (Université de Montréal), Alain Cogliastro (Institut de recherche en biologie vegetale, Université de Montréal), Gérald Domon (Université de Montréal), Pierre Drapeau (UQAM), Eric Duchemin (UQAM), Christian Messier (UQAM), Sylvain Paquette (Université de Montréal), Alain Paquette (UQAM), Philippe Poullaouec-Gonidec (Université de Montréal), Isabelle Thomas-Maret (Université de Montréal),