Groupe de travail 4

Économie, société et biodiversité

L’objectif du groupe de travail est de faire progresser les recherches sur l’intégration de la biodiversité et des services écologiques (BSE) dans les stratégies des entreprises et des organisations au Québec. Un premier état de l’art pour identifier et caractériser les différentes ressources techniques et l’information scientifique nécessaire pour orienter la réflexion sur la base des travaux effectués en Europe et ailleurs dans le monde. Pour ce faire le groupe de travail se fixe les objectifs suivants :
  • La co construction des objets de recherche dans le cadre du développement d’outils et de mécanismes/ procédures pour la prise en compte de la BSE par les entreprises;
  • L’élaboration et le test d’un référentiel pour réaliser des autodiagnostics des impacts et les interdépendances des entreprises afin d’évaluer l’état et/ou la gestion de la BSE dans le contexte québécois avec les entreprises membres ou adhérentes des organisations partenaires;
  • Le développement ou l’amélioration d’outils existants (SEIA et ACV) afin d’intégrer la biodiversité dans les stratégies d’entreprises
  • Il s’agirait donc entre autres de répondre aux questions suivantes :
  • Quelles leçons retirer des expériences en matière d’outils pour prendre en compte les BSE ?
  • Quelle serait la nature d’une structure efficace de support aux entreprises dans le domaine de la prise en compte de la BSE ? Quelles modifications du cadre;
  • Quelles sont les recommandations à formuler pour que le législateur puisse susciter le développement d’un environnement propice à la prise en compte de la BSE dans le cadre d’une stratégie et d’un plan d’action qui vont mettre le Québec sur la voie des cibles d’Aichi?
  • Membres

    Jean-Pierre Revéret (Université du Québec à Montréal (UQAM)), Lael Parrott (Université de Montréal), Sophie Lavallée (Université Laval), Robert Kasisi (Université de Montréal), Mohamed Hijri (Université de Montréal), Andrew Gonzalez (McGill University), Olivier Boiral (Université Laval), Marie-France Turcotte (UQAM), Emmanuel Raufflet (HEC Montréal), Luciano Barin Cruz (HEC Montréal),