Groupe de travail 10

Groupe de travail sur la biodiversité et la conservation des milieux humides

Ce groupe de travail vise à créer une synergie au sein d’une équipe de chercheurs ayant un intérêt commun dans le développement de nouvelles connaissances et outils de protection des milieux humides. Dans ce contexte, les objectifs généraux du groupe de recherche Biodiversité et Conservation des Milieux humides sont : 1) de créer une synergie au sein d’un groupe de chercheurs ayant un intérêt commun dans le développement de nouvelles connaissances et outils de protection des milieux humides; 2) encourager la mise en place de nouvelles opportunités de recherche touchant l’acquisition de connaissances sur les milieux humides qui favoriseront la formation de nouveaux étudiants prometteurs. Nos objectifs spécifiques et principaux livrables sont: 1) faire le bilan de la biodiversité connue pour les différents types de milieux humides au Québec, et rendre accessibles les informations via le site Web du CSBQ; 2) faire le bilan des outils législatifs servant à la protection des milieux humides au Québec et en faire une analyse critique en fonction des expertises développées dans d’autres pays ou provinces; 3) réaliser une synthèse des différents outils d’aide à la décision développés à travers le monde pour favoriser la protection des milieux humides; 4) établir les bases d’un nouveau projet de recherche visant à développer des outils d’aide à la décision pour la sélection de milieux humides à protéger sur les bases de critères de biodiversité multiéchelles.

Membres

Monique Poulin (Université Laval), Stéphanie Pellerin (Université de Montréal), Claude Lavoie (Université Laval), Sophie Lavallée (Université Laval), Irene Gregory-Eaves (McGill University), Sylvie de Blois (McGill University), Marcel Darveau (Université Laval), Jacques Brisson (Université de Montréal), Jérome Theau (Université de Sherbrooke), Marie Larocque (Université du Québec à Montréal), Sylvain Jutras (Université Laval), Martin Joly (MDDEP), Richard Fournier (Département de géomatique appliquée, Université de Sherbrooke), Michel Bergeron (MDDEP),